• Post Gallery
Bien-être Grossesse

Comment rester zen le jour de l’accouchement ?


L’accouchement ! Quel grand moment pour une femme ! On croit y être bien préparée, et puis finalement, au fur et à mesure que le jour J approche, on n’en est plus aussi sûre. Quoi de plus normal ? Surtout quand c’est une première fois ! L’idéal serait de pouvoir accoucher comme on le souhaite, dans un lieu rassurant, un cocon protecteur bien à soi. Ilado vous conseille pour que votre accouchement soit vraiment une des plus belles expériences de votre vie !

7 conseils pour aborder votre accouchement sereinement

 1. Le projet de naissance : un accouchement conforme à vos souhaits

Un accouchement zen se prépare bien en amont, en rédigeant votre projet de naissance. Savoir à l’avance comment les choses vont se dérouler le jour J reste la meilleure façon d’aborder l’accouchement de manière sereine. Votre projet de naissance est une feuille de route qui trace les contours de votre accouchement idéal : péridurale, déclenchement du travail, choix de la position pour accoucher, épisiotomie, accouchement à domicile…, toutes les petites et grandes décisions vous concernant peuvent être définies à l’avance. Sachez quand même instiller une dose de flexibilité à votre projet de naissance, et garder à l’esprit que tout accouchement comporte son lot d’imprévus.

 2. Accoucher dans une Maison de naissance

Si l’idée d’accoucher dans une usine à bébés vous rebute, pourquoi ne pas choisir une Maison de naissance pour mettre votre enfant au monde. Il en existe déjà 8 en France et 12 autres devraient ouvrir d’ici fin 2022. Elles intéresseront toutes celles qui souhaitent un minimum d’intervention médicale. Dans ces structures, le suivi de la grossesse est assuré par une sage-femme et non par un médecin. L’environnement y est bien moins impressionnant que celui des maternités “classiques”.

La salle de naissance ressemble presque à une chambre à coucher ordinaire. Seuls les équipements destinés à aider à mettre bébé au monde (baignoire, lianes, ballon de grossesse, etc.) soulignent que l’on est bien dans une salle de naissance. Les futures mamans peuvent bénéficier d’une plus grande liberté, par exemple en choisissant la position qui leur convient le mieux pour atténuer la douleur ou pour accompagner la progression de bébé. Côté sécurité, vous n’avez rien à craindre : la maison de naissance étant toujours accolée à une maternité, vous pourrez y être transportée en cas de problème.

3. Le rôle du papa ou de l’accompagnateur

Le papa a un grand rôle à jouer le jour J. S’il a participé régulièrement aux séances de préparation à l’accouchement, il pourra mettre en pratique les techniques qu’il y a apprises. Il pourra vous masser, vous aider à vous relaxer, à réguler votre respiration ou tout simplement vous... rassurer. Rien ne vous empêche de choisir une autre personne pour vous accompagner le jour J : une sœur, une amie ou une doula. L’important est que vous ayez confiance en elle !

4. Un accouchement en musique

Accoucher en écoutant vos morceaux préférés est loin d’être un gadget. Les effets apaisants de la musique sont bien connus. Or, tout ce qui procure de l’apaisement et de la détente favorise l’ouverture du col de l’utérus et vous permet d’accoucher plus rapidement. Musique douce ou de relaxation, sons de la nature (vent, mer, ruisseau), chants d’oiseaux ou de baleines, etc. Vous pouvez créer votre bulle sonore en préparant une playlist sur mesure à écouter le jour J !

5. Transformer votre accouchement par la pensée positive

Si vous pratiquez la sophrologie, vous devez bien connaître la pensée positive, une approche qui consiste à apprécier tout événement sous un angle positif, voir le bon côté des choses, en somme. Le cerveau humain ne fonctionnant pas de cette façon de manière naturelle, il vous faudra un peu d’entraînement pour y parvenir. Mais, une fois acquis, ce mode de fonctionnement devient naturel et tout est soudain plus simple. Il y aura toujours quelques blasés pour vous dire qu’il ne s’agit que de la célèbre méthode Coué. Pas tout à fait. Mais ce serait trop long à leur expliquer ! En tout cas, il ne faut pas que cela vous empêche d’essayer et… d’apprécier la différence !

6. Accoucher en chantant

Les futures mamans qui ont choisi le chant prénatal comme méthode de préparation à l’accouchement pourront utiliser les techniques apprises pendant leur préparation. Les autres peuvent improviser. Tout le monde sait chanter. Il suffit d’oser ! Chanter donne du courage, permet d’être moins focalisé sur la difficulté du moment. Pendant l’accouchement, c’est aussi un moyen de mettre le bassin en mouvement et d’accélérer l’accouchement. C’est donc bon à prendre ! Bien sûr, chanter en duo, c’est toujours mieux ; il n’est pas interdit au papa, ou à la personne qui vous accompagne, de chanter aussi ! Ce serait même plutôt recommandé !

7. Transformer votre chambre d’hôpital en un lieu accueillant

Une chambre d’hôpital, c’est forcément impersonnel. Mais, vous pouvez améliorer l’ambiance austère de l’endroit en emportant avec vous quelques objets personnels. Ils rendront le lieu beaucoup plus accueillant : un cadre avec la photo de vos proches, un diffuseur d’huile essentielle, de l’huile essentielle de lavande ou d’orange pour rendre l’atmosphère apaisante, un gri-gri donné par vos amies à l’occasion de votre blessing way, une veilleuse ou une petite lampe pour créer une lumière douce dans la chambre, une petite enceinte et une clé USB avec votre playlist préférée, votre journal de grossesse ou un carnet pour noter vos pensées et émotions... Tous ces petits objets contribueront à créer une ambiance agréable autour de vous et à magnifier vos souvenirs !

tags: accouchement
Vous aimerez aussi


Le Rebozo, le rituel holistique de l'après grossesse


Parmi les pratiques holistiques dont tout le monde parle en ce moment figure un soin ancestral d’origine mexicaine : le rebozo. Ce soin bien-être est pratiqué traditionnellement après l’accouchement. Proposé par de nombreuses praticiennes en France, il s’adresse à toutes les jeunes mamans qui souhaitent retrouver leur forme physique et mentale après l’accouchement. On vous explique de quoi il s’agit.

Bébé
Mieux comprendre votre enfant grâce au langage des signes pour bébé


Avant de commencer à parler, bébé ne peut exprimer ses besoins qu’en pleurant. Un moyen d’expression très limité, il faut bien le reconnaître, et qui ne permet pas toujours de comprendre ce qu’il veut. J’ai faim, j’ai assez mangé, ma couche est mouillée, j’ai sommeil…, si seulement il pouvait exprimer tout cela plus clairement ! Nous avons peut-être ce qu’il vous faut pour vous aider à mieux comprendre votre enfant : le langage des signes pour bébé !

Bien-être Grossesse
Lithothérapie : quelles pierres naturelles offrir à maman ?


Le principe de la lithothérapie repose sur l’utilisation de pierres naturelles pour apporter joie, équilibre et bien-être dans le quotidien. Ilado vous propose de découvrir les bienfaits de quelques pierres naturelles amies des femmes.