• Post Gallery

Se préparer à l’accouchement avec l’hypnose

Se libérer de ses peurs, se ressourcer, mieux gérer sa douleur… l’hypnose prénatale est recommandée pour toutes les femmes enceintes qui souhaitent aborder sereinement leur accouchement. Laeticia, psychothérapeute et accompagnante à la naissance, nous présente cette méthode de préparation à la naissance et le rôle que peut jouer le tintement de votre Bola de grossesse dans cette pratique.

 

Qu’est-ce que l’hypnose ?

L’hypnose est une technique qui nous permet de nous installer dans un état de « conscience modifiée » c’est-à-dire de nous reconnecter avec notre inconscient et d’être ainsi à l’écoute de tous nos sens, nos besoins et de puiser toutes nos ressources. On peut arriver à un état d’hypnose seul (on parle alors d’auto-hypnose) ou accompagné par un thérapeute.

 

L’hypnose prénatale comme méthode de préparation à l’accouchement 

L’hypnose prénatale est une technique issue de l’hypnose éricksonnienne« classique », spécialement conçue pour accompagner la grossesse. Par le biais d’images  en lien avec les reussites et ressources de chacune , elle travaille sur la libération des peurs, doutes et questionnements que peuvent ressentir les futures mamans.

En état modifié de conscience, état similaire à celui de la rêverie, à la fois présente et distanciée, la future maman peut laisser émerger toutes sa puissance, sa confiance en elle et en sa capacité à donner la vie?  .

Le potentiel de l’hypnose est incroyable ! Elle permet à la future maman de se ressourcer entre chaque contraction, de modifier sa perception de la douleur et donc de la diminuer, de renforcer son lien avec son bébé et d’être à l’écoute de toutes ses capacités.

L’hypnose implique également le futur papa dans ses différents protocoles afin d’ancrer son rôle de soutien, nécessaire au moment de la venue au monde.  

 

A qui s’adresse l’hypnose prénatale ?

L’hypnose s’adresse à toutes les futures mamans.

Pour celles qui souhaitent un accouchement naturel, sans péridural, c’est un allié puissant pour gérer les contractions et supporter la douleur d’un accouchement. Pour toutes les autres futures mamans, tout comme le yoga, la sophrologie ou l’acupuncture, l’hypnose est une méthode douce qui apporte des outils pour une grossesse et un accouchement plus serein. 

 

Le déroulé d’une séance (pouvez vous raconter ici comment se passe une séance avec vos propres mots et votre propre expérience ? combien de seance prévoir en moyenne ? à partir de quel moment dans la grossesse ? est-ce qu’on peut s’entrainer chez soi ? que fait le futur papa pendant la séance ?)

Je conseille de démarrer les séances d’hypnose dès la fin du premier trimestre pour un suivi global, voir en amont pour un accompagnement pré-conceptionnel.

Durant les séances, nous prenons un temps d’échange au cours duquel la future maman ou le couple me livrent leur anamnèse, questionnements, éventuelles appréhensions et projet de naissance.

En fonction des besoins évoqués (se relaxer, gérer la douleur, transformer les maux de grossesse, favoriser l’ouverture du col, se libérer de peurs, …) je propose au moins deux protocoles d’hypnose par séance.

Je prend le temps d’enregistrer le protocole choisi, afin que celui-ci puisse être réecouté entre les séances, pour bien l’ancrer et transformer les resistances et peurs.

 

Puis après avoir fait revenir tout doucement la consultante ici et maintenant, je l’interroge sur ce qu’elle a ressenti durant la séance et les réflexions pouvant émerger.

 

 

Le rôle du son dans l’hypnose prénatale

Le son peut jouer un rôle clé dans la pratique de l’hypnose.

Les sons à cadence régulière qui correspond au rythme physiologique, (binaire inspir-expir ou ternaire inspir-pause-expir) peuvent être notamment utilisés en amont de la séance d’hypnose ou durant celle-ci pour favoriser le lâcher prise menant vers l’état modifié de conscience.

Comme tout autre sens, l’écoute du son peut également permettre de renforcer un ancrage par association d’un son à un état.

Par exemple, lors d’un protocole de ressourcement, le lieu visualisé peut tout à fait être associé à un son apprécié par la maman tel que le chant des oiseaux , le bruit des vagues ou  une mélodie qu’elle apprécie, par la suite le son pourra induire le lieu visualisé ainsi que l’état de ressourcement.

 

Utiliser la mélodie du Bola comme son d’ancrage de bien-être

Lors de mes séances, de plus en plus de futures mamans portent un Bola de grosssesse.

Je souhaite leur proposer d’associer les sons émis par leur précieux bijou aux bienfaits ressentis durant les séances.

Dès que nous passons à la phase d’hypnose un son pourra être émis pour marquer le passage vers l’état modifié de conscience, puis un nouveau son viendra, en fonction du travail effectué ensemble, être associé à un protocole spécifique.

Ainsi elles pourront à l’écoute du tintement cristallin ressentir de nouveau l’état de ressourcement éprouvé durant la séance, à la maison, dès qu’elles souhaiteront se reconnecter à ces sensations positives.

 

 

 

Laeticia a créé l'espace Les mères veillent à Nice, où elle pratique l'hypnose prénatale.
Pour plus d’informations RDV sur son site : 

 

 

 

 

 

 

Your account