• Post Gallery
Grossesse

Le 4e trimestre de grossesse, un temps de transition trop ignoré


Le 4e trimestre de grossesse, de quoi s’agit-il exactement ?

La grossesse implique des transformations physiques et psychiques qui ne s’effacent pas comme par magie après l’accouchement. Avoir un bébé est une aventure qui marque le corps et l’esprit. La jeune maman et le bébé doivent aussi apprendre à se connaître ; c’est tout un apprentissage, qui n’a rien d’intuitif, autant pour la mère que pour l’enfant. Tout cela prend du temps. Ce temps, ce 4e trimestre de grossesse, c’est le concept du continuum. Il apparaît en 1975, théorisé par la psychothérapeute Jean Liedloff, à partir de l’observation de tribus d’Amazonie, dont elle a partagé la vie pendant quelque temps.

Le continuum, de l’observation à la réalité physique

Cette théorie a bien une réalité physique. Pendant la grossesse, le corps de la future maman est très sollicité. Il change d’aspect pour offrir au bébé un environnement favorable à son développement. Après l'accouchement, tout ne rentre pas dans l’ordre immédiatement. Le ventre a gardé un aspect arrondi, l’utérus n’a pas repris sa place, les seins ont changé de taille et d’apparence. Après l’accouchement, le corps doit se déshabituer à être enceinte, et cela n’est pas immédiat.

Le problème est que la publicité, les médias et les photos de stars sur papier glacé renvoient aux femmes une image complètement différente, celle d’une superwoman qui retrouve sa silhouette d’avant en moins de deux et assure sur tous les plans : familial, domestique, professionnel et conjugal. Du moins c’est ce que l’on cherche à nous faire croire, car les “vraies femmes”, elles, ont besoin de temps pour faire tout ça.  

L’importance de l’entourage pendant le 4e trimestre

L’entourage joue un rôle important pour aider la jeune maman et son bébé à prendre leurs marques. Il est bien là pour inonder l’enfant de cadeaux, mais il ne faut guère lui en demander plus, alors que c’est précisément de ce “plus” dont la maman a réellement besoin. Objet de toutes les attentions pendant sa grossesse, voici que le centre d’intérêt se porte sur l’enfant, puis... plus rien. Chacun retourne à ses occupations et la jeune maman peut se sentir bien seule à ce moment-là.

La famille et les amis lui offre une énième barboteuse, elle sourit gentiment, tout en pensant que c’est d’aide dont elle aurait besoin. Un petit coup de main pour faire les courses, le ménage ou la cuisine, du temps libre pour une balade, pour discuter un peu autour d’un café ou d’une tasse de thé, du temps pour une virée shopping, pour se faire une toile ou pour un dîner au restaurant…, comme avant ! Pour tout ça, et pour beaucoup d’autres choses, les jeunes mamans ne doivent pas hésiter à solliciter leur entourage.

Bien vivre le 4e trimestre de grossesse avec le maternage proximal 

Les pratiques de maternage proximal (Allaitement, massage bébé, peau à peau, portage, cododo, emmaillotage, etc.) peuvent aider à mieux vivre cette transition, tant pour la mère que pour l’enfant. Le maternage proximal est un moyen de vivre la maternité sur un autre tempo, en prenant en compte les besoins physiologiques de la mère et de l’enfant : s’habituer l’un à l’autre, cultiver le lien d’attachement, s’accorder du temps pour développer ses compétences mutuelles, en douceur et sans stress.

Le massage post natal, le soin douceur des jeunes mamans

Le massage post natal est une pause bien-être, du temps pour soi, pour se faire ami-ami avec un corps qui garde en lui le souvenir de la grande expérience qu’il vient de vivre, du temps pour trouver réconfort et conseils auprès de l’âme bienveillante de la praticienne.

A la découverte du massage post-natal avec Marie Ondet Ayala

Ilado tient à partager avec vous une belle rencontre, en faisant un peu plus connaissance avec Marie Ondet Ayala, praticienne certifiée en massage bien-être femmes enceintes et jeunes mamans. Il y a quelques années, Marie était aide-soignante en maternité et bloc obstétrical. C’est dans ce cadre qu’elle a pu prendre conscience des lacunes existant dans la prise en charge de la mère et de son bébé pendant la période post-natale, ce fameux 4e trimestre de grossesse. Devenue elle-même maman, Marie peut mesurer, personnellement, l'étendue de ces manques. Cela l’amène à s’intéresser à différentes pratiques destinées à mieux accompagner les mamans et leur bébé durant ce moment de transition, moment où ils doivent, l’un et l’autre, savoir s’adapter rapidement à leurs nouvelles conditions de vie, après neuf mois fusionnels.

Marie complète alors sa formation initiale pour proposer aux jeunes mamans un accompagnement post natal global et personnalisé : des massages complets du corps, relaxants et enveloppants, idéals pour soulager les petits maux du quotidien, favoriser le lâcher-prise et s’offrir un moment de bien-être rien que pour soi. Marie complète ensuite son offre par des ateliers découverte et soutien santé et post-natal, durant lesquels les jeunes mamans peuvent apprendre à gérer le post partum, s’initier à l’allaitement, ainsi qu’aux techniques de portage et de bain enveloppé.

« Notre société invisibilise le post partum. La maternité doit rester facile, naturelle et limite glamour. Cependant, les premières semaines peuvent parfois être compliquées. Un temps d’adaptation est nécessaire, et c’est normal ! », rappelle Marie. C’est avec sa douceur et sa bienveillance naturelle qu’elle ajoute : « Ne soyez pas trop exigeantes envers vous-même. La nature est bien faite, vous y arriverez toutes, c’est promis ! Mais n’oubliez jamais de croire en vous et en votre potentiel ! Vous êtes Mère-veilleuses ! »

D’accord, Marie, c’est promis, nous ne l’oublierons pas !

 

Vous aimerez aussi

Bébé Grossesse
Les colliers de maternage, des bijoux de maternité beaux et utiles


Grossesse
Bulle de maman, des box de grossesse vraiment uniques !


Grossesse
« Naissance d’une maman », un nouveau podcast pour vivre sa maternité en toute conscience