• Post Gallery
Grossesse

Quelle place pour le papa pendant la grossesse ?


Premier enfant : pourquoi c’est parfois difficile de devenir papa ?

La naissance d’un enfant, ça remet en question beaucoup de choses dans la vie d’un homme, surtout quand il est papa pour la première fois. Attention futurs papas ! Apprêtez-vous à vivre l’un des plus grands rendez-vous de votre vie, et aussi de grands bouleversements, tant au niveau personnel qu’au sein de votre couple. La naissance du premier enfant, c’est le moment où un homme entre vraiment dans l’âge adulte. Jusque-là, l’enfant, c’était lui. Et voici, que maintenant, il endosse le rôle du père. Et ça change tout !

Comment les futurs papas peuvent-ils s’investir dans la grossesse ?

Devenir père, ça s’apprend. L’un des moyens de le faire est d’accompagner votre compagne dans sa grossesse, notamment en allant avec elle aux différents rendez-vous gynécologiques et aux échographies. Participer aux séances de préparation à l’accouchement est un autre moyen d’attendre l’enfant à deux. Méthodes traditionnelles, sophrologie ou yoga, ces techniques sont différentes, mais sont toutes axées autour de la future maman. L’haptonomie propose une autre approche, dans laquelle le bébé devient l’élément central. Elle est sans doute la méthode qui permet le mieux d’établir un lien entre le papa et son enfant.

L’haptonomie, un moyen pour les papas de s’investir dans la grossesse

La technique peut se pratiquer à partir du 4e ou 5e mois de grossesse, le moment où il devient possible de communiquer avec Bébé, notamment parce qu’il commence à percevoir les sons venant de l’extérieur. Pendant les séances d’haptonomie, le futur papa peut faire connaissance avec son enfant, lui parler, le caresser, le bercer à travers la paroi utérine. C’est une façon de lui souhaiter la bienvenue, de lui dire qu’il est très impatient de le voir. Le moment où l’enfant réagit aux stimulations a toujours quelque chose de magique ! Par l’haptonomie, les futurs papas apprennent aussi des techniques leur permettant d’être actifs pendant l’accouchement et d’être efficaces aux moments clés.  

Les papas doivent-ils obligatoirement assister à l’accouchement ?

Assister à la naissance de son enfant, ça paraît tout à fait naturel, même si on oublie parfois qu’il s’agit d’une évolution très récente. Si la majorité des accouchements se font en présence du papa, ça ne veut pas dire que c’est une obligation. C’est avant tout au futur papa de décider, en sachant qu’il peut être plus ou moins actif pendant l’accouchement. S’il a suivi des séances de préparation à l’accouchement avec sa compagne, tout devrait être beaucoup plus facile. Il pourra l’aider à réguler sa respiration, la masser, la rassurer, lui rappeler les techniques apprises pendant les séances. Couper le cordon ombilical ou pas ? Là encore, tout est question de choix. Pour certains, c’est tout naturel, pour d’autres, non. La meilleure option est de faire en fonction de son ressenti.

Le congé de paternité, un moyen de s’investir davantage dans son rôle de papa

A partir du 1er juillet 2021, le congé de paternité passe de 14 à 28 jours et les pères devront obligatoirement prendre au moins 7 jours de congé dans les 4 mois suivant la naissance de leur bébé. C’est une bonne nouvelle pour ceux qui vont bientôt être papa. Ils pourront davantage profiter de leur enfant et mieux aider sa maman, accomplir certaines tâches essentielles, dès le retour de la maternité. Là encore, pour certains pères, c’est naturel. Pour d’autres, ça nécessite un peu d’apprentissage. Mais, à la clé, ils ont beaucoup à y gagner. Donner le biberon à leur enfant si la maman n’allaite pas, changer sa couche, lui faire prendre son bain, le bercer pour l’endormir, lui faire un câlin pour le calmer…, tout cela compte pour se sentir plus proche de son enfant !

Masser bébé, un moment de partage unique entre un papa et son bébé

Dès ses premiers jours, vous pouvez masser votre bébé. Le massage des tout-petits implique une grande délicatesse et des gestes adaptés, mais ne présente aucune contre-indication pour les bébés nés à terme et en bonne santé. La plupart des bébés apprécient beaucoup les massages. Ils peuvent en bénéficier très tôt et jusqu’à l’âge de 8 mois environ, moment où ils commencent à gagner en motricité et à marcher à quatre pattes. Ce contact privilégié avec l’enfant est encore un moyen de se rapprocher de lui. Vous pouvez masser votre enfant avec une crème hydratante, une huile (d’olive, de canola ou de pépins de raisin)

Ilado souhaite à tous les papas de merveilleux moments avec leur bébé !

Vous aimerez aussi

Grossesse
Le yoga de la fertilité, un nouveau moyen de booster votre fertilité


Bien-Être Grossesse
Bien-être et détente, le yoga prénatal pour une grossesse sereine