• Post Gallery
Grossesse

Préparation à l’accouchement : les méthodes naturelles


Bien se préparer à l’accouchement avec la naturopathie

La naturopathie se concentre sur 4 aspects essentiels pour bien vous préparer à l’accouchement : l’alimentation, la micro-nutrition, l’hygiène de vie et la phytothérapie.

L’alimentation

Misez sur les aliments lactofermentés, tels que les carottes, choux, concombres et betteraves, à consommer durant le troisième trimestre pour nourrir votre flore intestinale. A partir du 8e mois, limitez votre consommation de viandes pour commencer à ramollir le col de l’utérus et faciliter l’ouverture au moment venu. Avant l’accouchement, quand les premières contractions se font sentir, n’oubliez pas de faire un repas riche en féculents (pâtes et flocons d’avoine) et de bien vous hydrater.

La micro-nutrition

Tout d’abord, il faut vérifier que n’ayez pas de carence en fer et en vitamine D. Vous pouvez aussi prendre des probiotiques, qui permettent d’avoir une flore intestinale et vaginale de qualité. Ce dernier point est important, car au moment du passage du bébé, sa flore intestinale va être colonisée par votre flore vaginale, d’où l’importance qu’elle soit en bonne santé.

L’hygiène de vie au 3e trimestre de la grossesse

L’acupuncture est efficace pour calmer les émotions et l’appréhension de l’accouchement. Autre technique simple à mettre en œuvre : les bains chauds, qui ont un effet calmant. Enfin, la respiration ventrale, très utile pour faire baisser la pression à tout moment. L’épisiotomie fait toujours peur. Pour éviter d’y avoir recours, vous pouvez effectuer des massages du périnée, de la zone pelvienne (losange) et des massages intravaginaux avec de l’huile de sésame, de bourrache ou de germe de blé. Autre conseil utile : avant de partir à la maternité, pensez à préparer une trousse avec des produits favorisant la détente, comme Rescue (Fleurs de Bach), ou de l’huile essentielle de néroli ou de lavande vraie, que vous pourrez respirer pendant l’accouchement.

Se préparer à l’accouchement avec la phytothérapie

Voyons maintenant ce que peuvent faire les plantes pour vous préparer à l’accouchement. Eva vous conseille les tisanes de framboisier Bg (Rubus idaeus), un antispasmodique, tonifiant utérin, qui aide à l’accouchement en facilitant les contractions utérines, à consommer un mois avant le jour J. Pour favoriser le sommeil, en particulier les insomnies dues à l’anxiété, pour améliorer la confiance en soi et calmer les palpitations dues au stress, vous pouvez prendre des infusions de mélisse (melissa offinalis). Enfin, la lavande (lavandula angustifolia) est indiquée pour son effet calmant sur le système nerveux des personnes angoissées ou stressées.

 

Les autres méthodes naturelles de préparation à l’accouchement

L’haptonomie

L’haptonomie consiste à créer un lien avec le bébé avant la naissance en exerçant de légères pressions et des caresses à travers la paroi utérine. Cette technique donne un rôle actif au papa. Il peut lui aussi dialoguer avec son enfant, lui souhaiter la bienvenue. Au cours des séances, il apprend certains gestes et des massages qu’il pourra utiliser pendant l’accouchement pour vous soulager. L’haptonomie est centrée sur l’enfant et non sur la mère, ce qui diffère complètement des autres méthodes de préparation à l’accouchement.

Le yoga prénatal

Le yoga prénatal est une adaptation des techniques du yoga aux femmes enceintes. C’est une activité physique douce qui vous aide à maintenir votre forme physique et mentale. Source de bien-être et de relaxation, le yoga prénatal soigne les petits maux de la grossesse (mal de dos, circulation du sang, fatigue, insomnie, constipation, nausées…).

Le chant prénatal

Autre technique favorisant la communication avec le bébé, le chant prénatal. Il mise sur les vertus du chant, et les vibrations qu’il entraîne, pour communiquer avec votre bébé. Peu importe que vous sachiez chanter ou pas, l’important est le massage sonore provoqué par les vibrations de votre voix. Le chant prénatal augmente les capacités respiratoires, permet un meilleur contrôle du souffle, entraîne à la respiration abdominale, des techniques qui vous seront très utiles pendant l’accouchement.

L’aquagym ou préparation à l’accouchement en piscine

Dans l’eau, le corps s’allège comme par magie. L’aquagym donne aux futures mamans une impression de légèreté et de bien-être instantanés. Dans ce type de préparation, on mise sur des exercices qui font travailler les muscles qui seront sollicités au moment de l’accouchement. Ils sont complétés par un travail sur la respiration visant à apporter de la détente.

La sophrologie

La sophrologie est une technique de relaxation inspirée du yoga nidra. Allongée sur le sol, le praticien vous invite à vous concentrer sur vos sensations intérieures. Vous plongez peu à peu dans état de semi-conscience, dans lequel vous pouvez visualiser toutes les étapes de votre grossesse, jusqu’à l’accouchement. Cette technique apporte calme et sérénité et peut venir à bout de certaines douleurs, comme le mal de dos.

 

Merci beaucoup à Eva Ouahbé pour l’aide apportée à la documentation de la partie naturopathie de cet article. N’hésitez pas à faire plus ample connaissance avec elle en visitant son site internet.

Vous aimerez aussi

Grossesse
Le 4e trimestre de grossesse, un temps de transition trop ignoré


Bébé Grossesse
Les colliers de maternage, des bijoux de maternité beaux et utiles


Grossesse
Bulle de maman, des box de grossesse vraiment uniques !