• Post Gallery

La doula, est-ce vraiment un phénomène nouveau ? 

La doula, n’est pas vraiment une découverte de notre époque. On la retrouve sous des formes différentes à peu près dans toutes les cultures et toutes les époques. Même en France, il y avait, il n’y a pas si longtemps que ça, des femmes d’expérience qui apportaient leur aide aux jeunes mamans et à leur famille au moment des naissances. Les accouchements à l’hôpital ont relégué ces femmes aux oubliettes, et voici qu’aujourd’hui on les redécouvre. L’intérêt pour les doulas s’inscrit dans un contexte plus général de redécouverte de pratiques anciennes, ou de solutions naturelles, comme l’allaitement, le portage, le cododo, le peau à peau ou les maisons de naissance… réunies sous le terme de maternage proximal. Un retour aux sources, en quelque sorte, visant un plus grand bien-être pour les mamans et leurs bébés. 

Quel est le rôle de la doula ? 

La doula, c’est un peu la personne de confiance sur laquelle la future ou jeune maman peut compter avant, pendant et après sa grossesse, pour lui apporter un soutien physique, émotionnel et pratique. La doula n’intervient pas au niveau médical, n’a pas le droit de prescrire d’examen, de traitement ou de médicaments. Elle ne remplace pas la sage-femme non plus, mais joue un rôle complémentaire auprès d’elle. A ce titre, elle peut être présente au moment de l’accouchement, si la maman le souhaite, et si sa présence est autorisée par l’hôpital. La doula a toujours une approche bienveillante. Proche et distante à la fois, elle porte toujours un regard neutre et ne porte pas de jugement sur les parents. La doula offre un service à la carte. Intervention ponctuelle ou à plus long terme, c’est avant tout aux parents de décider.

Les doulas, quels bénéfices pour les futures mamans ? 

La présence des doulas aurait de nombreux bénéfices pour les futures mamans. Elle contribuerait à vivre une grossesse et un accouchement à la fois plus naturel et serein. C’est ce que met en avant l’Association des doulas de France à travers les essais cliniques en sa possession. Ces études démontrent que le travail des doulas permet de réduire de 25 % la durée des accouchements, de diviser par deux le nombre de césariennes et de réduire le nombre de péridurales de 60 %. La présence des doulas, c’est aussi moins d’interventions chimiques et mécaniques pendant l’accouchement, une réduction de 30 % de l’emploi d’analgésiques et de 40 % de l’utilisation des forceps. Plutôt intéressant, non ? 

Comment choisir sa doula ?

Choisir une professionnelle qui va partager votre intimité et un moment aussi important que votre grossesse ne se fait évidemment pas à la légère. Prenez le temps de la rencontrer et de discuter avec elle. Cette rencontre et la qualité de votre échange va vous aider à choisir une personne qui vous correspond bien, partage votre vision de la grossesse et de l’accouchement. Essayez d’en savoir un peu plus sur ses motivations, son expérience et sa formation. La doula est-elle disponible à tout moment ? Une question particulièrement importante si vous souhaitez qu’elle assiste à votre accouchement. 

Les services d’une doula n’étant pas pris en charge pas la Sécurité Sociale, connaître ses tarifs à l’avance n’est pas sans intérêt. Il y a ensuite tout votre ressenti. Vous sentez-vous bien avec cette personne ? Vous inspire-t-elle confiance ? La doula va devoir vous toucher. Aimez-vous son contact et sa présence ? L’avis de votre conjoint est bien sûr essentiel pour guider votre choix. Sa présence est recommandée lors de votre première rencontre avec la doula, car lui aussi va devoir partager son intimité avec cette prestataire de service un peu particulière. 

Formation et tarifs : les services de la doula en toute transparence

Il n’existe pas de formation obligatoire pour les doulas, ce qui peut rendre le choix un peu plus compliqué que s’il en existait une. Pour choisir votre doula en confiance, vous pouvez vous tourner vers l’Association des doulas de France, qui dispense une formation et détient un répertoire de doulas inscrites auprès d’elle. Elles se sont engagées à exercer leur activité dans le strict respect de la charte de l’association. Et qu’en est-il des tarifs ? Il faut compter de 40 à 70 euros pas visite, mais vous pouvez aussi opter pour un forfait, s’échelonnant de 350 à 600 euros. Si vous souhaitez que votre doula assiste à votre accouchement, prévoyez 150 à 250 euros en plus.

Vous aimerez aussi
  • Post Gallery

Bien-Être Grossesse
Grossesse : comment organiser un blessing way inoubliable ?


  • Post Gallery

Bébé Bien-Être Grossesse
Tisanes d’allaitement : favoriser naturellement la production de lait


  • Post Gallery

Bébé Grossesse
Minty Wendy et Ilado, un coffret cadeau de naissance pour les mamans