Interview #Joyful Mother : Carole Tolila, maman d’Edgar 2 ans et demi

Carole Tolila, crédit photo: Lucy Remy

Carole Tolila, crédit photo : Lucy Remy

La charmante et pétillante Carole Tolila anime la chronique « Supermaman » dans l’émission Les Maternelles sur France 5 et présente La Reporter sur June. C’est aussi la maman d’Edgar, 2 ans et demi. Elle nous raconte ses pouvoirs de supermaman à Paris !

 

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans le fait d’être maman ?

CT – Je crois que c’est de voir mon fils me regarder avec ses yeux remplis d’amour alors que je viens de me lever et que je ne ressemble à rien !

 

Qu’est-ce qui fait de vous une maman heureuse ?

CT – Quand j’ai l’impression d’arriver à conjuguer mon travail, ma vie de famille et mes copines.

 

Qu’est-ce qui vous a le plus surprise ?
CT –
Le pouvoir de la maman. La première fois qu’il est tombé malade, il ne s’est apaisé que lorsque je l’ai pris contre moi. C’est fou à quel point on peut rassurer sans rien faire. J’ai enfin des supers pouvoirs !

 

Quel est votre meilleur souvenir grossesse ?

CT – Il y a plein de petits moments beaux qui ont compensé les galères (nausées et alitement).

J’ai aimé les moments passés en montage (j’anime depuis 4 ans une émission sur June intitulée « La reporter June ») où je sentais mon bébé bouger. La monteuse ne se rendait pas compte qu’en même temps que l’on travaillait, j’avais ce petit être qui me parlait.

 

Quel style de vêtement aimiez-vous porter enceinte ?

CT – J’ai vraiment essayé de porter les mêmes vêtements qu’avant ma grossesse. Je mettais simplement des élastiques à mes shorts quand je n’arrivais plus à les fermer ! Vers la fin, quand j’ai dû capituler, j’ai porté des robes bustiers longues avec des chemises en jean. Je trouvais ça cool et glamour à la fois.

 

Quelle est la recette préférée que vous aimez cuisiner à Edgar ?

CT – Euh…je ne sais pas si vous connaissez les coquillettes au beurre ? Je suis nulle en cuisine. C’est mon mari qui nous nourrit.

 

Vous habitez à Paris, où aimez-vous passer du temps avec votre  fils ?

CT – Je trouve que l’aquarium de Paris est un super refuge quand il fait  froid et que l’on n’a pas envie de réfléchir à ce que l’on peut faire avec son enfant. C’est facile et pas très loin de chez moi. Par contre, c’est très cher… Sinon je teste tous les toboggans et manèges de Paris pour une étude comparative poussée.

 

Quels sont les avantages d’habiter dans une grande ville comme Paris quand on a un enfant ? Les inconvénients ?

CT – L’avantage c’est qu’à Paris on peut voyager très facilement. On peut s’évader en France et à l’étranger avec des moyens de transport direct.

Les inconvénients : Tout est tellement compliqué ! Il faut organiser,  planifier pour avoir une place quelque part. C’est vraiment fatigant. Avec un enfant, j’aimerais plus de flexibilité, faire en fonction de son humeur, du temps, de l’envie de la famille. Mais à Paris, ce n’est pas possible.

 

Qu’est-ce que vous avez appris de votre fils ?

CT – Il m’a appris que l’on pouvait pleurer pour une clémentine !

 

Qu’aimeriez-vous qu’il apprenne de vous ?

CT – J’aimerais qu’il prenne de moi le sens de la famille et de l’amitié.

 

Quelle est l’histoire préférée que vous aimez lui lire ?

CT – Lily cherche son chat – Edition Nathan

 

Y a-t-il une musique que vous aimez écouter ensemble ?

CT – Pete Yorn & Scarlett Johansson I don’t know what to do. Je chante en duo avec mon petit homme.

 

Entre votre rôle de maman et vos chroniques quotidiennes à l’émission Les Maternelles, comment arrivez-vous à trouver un équilibre ?

CT – En étant très organisée, en travaillant le soir une fois qu’Edgar est couché, et en faisant tout mes déjeuners devant mon ordinateur. Comme beaucoup de femmes je crois !

 

Quel conseil donneriez-vous à une maman qui doit jongler entre son travail et son rôle de maman ?

CT – D’avoir confiance en elle. On n’en a jamais assez donc moi je vous le dis : « je crois en vous les mamans ! »

 

Que faites-vous pour vous relaxer quand vous avez un peu de temps pour vous ?

CT – De la danse ! Si je n’arrive pas à aller à un cours, je danse dans mon salon comme lorsque j’étais petite !

 

> Découvrez le Bola de grossesse ILADO Paris porté par Carole Tolila : ici

 

 

Partager :